Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs overblog


la cosmogonie est un moyen de s'elevé à la notion spirituelle dans toute sa dimension, que l'on soit sceptique ou convaincu. Celle peut être visuelle, tel les figures géométries en art plastique ou
bien en philosophie de la vie a travers l'origine de tout et notemment de l'espèce humaine.


Qu'est-ce que l'Animisme ?

Les croyances animistes sont profondément ancrées dans la mentalité des Sénégalais. D'abord, ce sont les croyances les plus anciennes, puis l'Islam sénégalais n'a pas rejeté toutes les traditions liées à l'Animisme, permettant ainsi à certains rites de survivre aujourd'hui encore.

L'Animisme explique à sa façon les mystères de la vie et de la mort. Les animistes attribuent à toutes les choses de la nature (plante, objet, animal) une âme. Quatre éléments fondamentaux composent la nature : l'eau, la terre, l'air et le feu. Ces éléments sont sous le contrôle d'un être suprême, mais il existe également des dieux intermédiaires, ayant des fonctions plus spécifiques et souvent associés à un des éléments. L'Animisme peut ainsi être vu comme une relation triangulaire entre la nature, les êtres humains et le sacré.
Le sacré n'est accessible qu'à certaines personnes, des intermédiaires, qui se chargent de faire le lien avec les êtres humains. Les ancêtres du village, de la famille sont des intermédiaires privilégiés. Pour correspondre avec ces morts, les animistes font appel à leurs marabouts ou à des griots.

 

Les rites animistes

Les rites animistes, qui sont très nombreux, diffèrent selon les peuples. Une des pratiques communes et visibles, également la plus répandue, est le port du gris-gris, fait par exemple à partir de cauris et de lanières de cuir. Le gris-gris permet de se protéger d'une personne qui nous veut du mal, des accidents ou bien encore des sorts qui peuvent nous être jetés par des sorciers.

Quelques exemples de rites spécifiques à certaines populations :
Pour faire venir la pluie, les Wolof et les Lébou font appel au Bawnane, sorte de sorcier, qui réunit alors la population et organise une procession afin d'invoquer les dieux. Ils se dirigent vers la mer où ils y jettent des offrandes de mil, de mais et de lait caillé.
Les Mandingue accrochent aux arbres fruitiers des fibres du costume de Kankouran, le protecteur des circoncis, empêchant ainsi quiconque de nuire à ces arbres nourriciers.

 

©Christian Costeaux

 


 

Partager cet article

Repost 0